Sensibilisierung

Arbona Pablo

L’horlogerie est un domaine où le luxe s’associe à merveille à la minutie. Bien souvent, le luxe ne rime pas avec l’écologie. Car pour bien des hommes, l’écologie coûte chère. En effet, si l’on veut assurer une production locale et durable et donc une consommation locale et durable, il faut, dans notre système actuel, être prêt à y mettre le prix. Ce qui, dans un idéal pour la lutte contre le climat, devrait être inversé. Néanmoins, dans une petite partie de l’industrie horlogère suisse, l’argent n’est pas un problème et les clients sont prêts à dépenser des sommes que l’on ne peut s’imaginer. Et grâce à cela on peut intégrer écologie et technique sans se soucier des répercutions que cela pourrait avoir sur le prix. Mais alors que faire pour rendre une montre plus écologique ? Dans l’idée de réduire le bilant carbone de son produit, une marque horlogère a décidé de produire une montre d’un genre nouveau. Une montre mécanique simple standard entourée d'une boîte en acier de 42 mm parsemé de mousses, de cressons et de minuscules echeverias. Son cadran a été fabriqué à partir de pierres et des lichens des Alpes Suisses. Une fine couche de gazon pousse également sur tout son bracelet.
Schule/Betrieb
CIFOM-ET
Projektdokumentation
Projekt teilen

Unsere Träger und Partner